ENZHRU
 

Les deux boudoirs de Marie-Antoinette

A dix ans d'intervalle, Louis XVI commande l'aménagement de deux cabinets de retraite destinés à le reine dont la chambre est dépourvue de dégagements. Superposées, ces pièces constituent des exemples aboutis du raffinement du décor intérieur privé dans ce vaste château royal.

Le boudoir Turc de Marie-Antoinette constitue une sorte de cadeau offert par Louis XVI à son épouse. Situé au dessus de la chambre de parade, son décor résulte du goût pour l’exotisme. Il a de turcs ses ornements de turbans, cassolettes, brûle-parfums, rangs de perles, croissants de lune et épis de blé. Son mobilier XVIIIe a disparu à la Révolution. Le très riche et important mobilier réalisé par Jacob pour Joséphine en 1805 est en cours de restauration.
Visiter le Boudoir Turc

A l’étage inférieur, le boudoir de la Reine ou boudoir argent, situé entre les chambres de la Reine et du Roi (convertie pour cette dernière en salle du Trône par Napoléon en 1808) possède un somptueux décor antiquisant réalisé par les frères Rousseau en 1786 et un extraordinaire mobilier (bureau cylindre et table en auge) plaqué de nacre par Riesener, ayant fait retour à Fontainebleau dans les années 1960.

Espace presse | Mécénat | Locations | Groupes et professionnels | Établissement public | Marchés publics