ENZHRU
 

La cour d’Honneur

Fermée sur trois côtés et regardant à l’ouest sur la ville depuis la destruction de la quatrième aile et la création d’une grille en 1809-1810, cette cour est devenue cour d’Honneur au cours du XVIIIe siècle. Appelée cour du Cheval Blanc depuis l’installation d’un cheval de plâtre en son centre au XVIe siècle, elle est également appelée cour des Adieux depuis le départ pour l’île d’Elbe de Napoléon Ier le 20 avril 1814. Elle est bordée au nord par l’aile des Ministres (vers 1530), à l’est par le jeu de Paume (XVIIe et XVIIIe siècles) et l’aile de l’escalier en fer à cheval rythmée par cinq pavillons (pavillon des Armes, tour de l’Horloge, pavillon des Orgues, pavillon central et pavillon dit des Poëles) dont la construction s’étale du XVIe au XIXe siècle. Au sud, le Gros Pavillon de Gabriel (1750) se prolonge par l’aile Louis XV (1739-1740 et 1773-1774) de la même agence. La cour est fermée par le pavillon Renaissance en pendant de celui de l’aile qui lui fait face.

Espace presse | Mécénat | Locations | Groupes et professionnels | Établissement public | Marchés publics