ENZHRU
 

L’Éléphant royal

L’Éléphant royal, Rosso Fiorentino, fresque.

Construite en 1528 afin de relier les appartements royaux et le couvent des Trinitaires, la galerie François Ier fut ornée d’un décor conçu par le peintre florentin Rosso Fiorentino. Le maître et ses collaborateurs peignirent un cycle de fresques inscrites dans un riche encadrement sculpté de stuc. Les sujets des compositions célébraient la personne du souverain suivant un programme aujourd’hui difficile à décrypter. Marquée par la leçon de Michel-Ange et du maniérisme, la scène de l’Éléphant royal illustre, par le choix du pachyderme, la sagesse et la royauté. La cigogne représentée à ses pieds est un emblème de la piété filiale. Les qualités de François Ier, sage et vertueux, sont ainsi soulignées.

Espace presse | Mécénat | Locations | Groupes et professionnels | Établissement public | Marchés publics